samedi 3 octobre 2015

te penchant comme elles

Adèle Godefroy, Copacabana Bolivia, 2013

tu ne les  prends 
pas les deux femmes et la petite fille 
comme un nid tu comprends 
cette masse épaisse et noire 
tissus grossiers qui entourent 
leurs corps et les ballots elles me 
donnent la force de la lumière 
native elle flotte sur les noirceurs 
des flots remuants et je tiens leurs proximités 
solidaires dans ton regard touché 
à l’arrêt d’une marche je vois émerger 
les cheveux tirés huilés tu lustres 
comme des œufs 
fragile au cœur du nid flottant 
sur les eaux premières cette force 
lumineuse c’est ton regard proche 
de leur fatigue en dos courbés chargés 
tout à côté te penchant comme elles 
je me concentre au pied de la masse aquatique 
ta chaleur c’est leur ventre et tu as couronné 
la petite fille entre ces deux reines ma vision 
t’apporte l’enfant d’une nuit d’Idumée tu dis
celle-ci compte beaucoup je te vois
au creux de ce nid flottant de femmes

Aucun commentaire: